04/01/2009

RESURRECTION

Renaître de ses cendres, tel le Phoenix, vous connaissez l'histoire, ce n'est bien sur pas la mienne, même si mon absence fut longue et que l'on aurait pu s'imaginer des tas de choses.

 

2008 s’est terminée, et me concernant, ce fut une année bizarre, je pourrais presque tout résumer en la qualifiant d’année de tous les danger, mais ici dans le bon sens du terme, car ce fut pour moi une année mouvementée, dont au final, beaucoup de bonne choses pourraient découler.

Il est bien connu que "Qui ne prend pas de risques n'a rien", je rajouterais à cela que "prendre des risques fait ressentir la vie", et c'est bien là, la plus belle des oppositions car risque et vie sont généralement dissociés.

La plupart des gens fuient le risque car ils ont peur de l'échec, voire de la mort, cependant, le risque peut apporter la réussite et l'épanouissement de la vie.

Mais alors, pourquoi je parle de résurrection, et du phoenix?

 

 

 

S'il est vrai que j'aimerais avoir plusieurs vies, car je continue à avoir cette impression qu'une seule ne me suffira pas, il est de plus en plus probable, aux vues de ce qui se passe sur la Planète, que la  vie sur Terre s'achemine lentement mais sûrement vers son point de rupture.

Ce qui était prévu, et risible au début, est en train de se passer.

La société de consommation est en train de se briser, toute la finance mondiale est ébranlée, et encore, ce n'est que le début, la première vague vient de passer, mais la grosse, la plus dévastatrice, se profile tout doucement à l'horizon, telle un tsunami monstrueux, celle qui fera le plus de mal aux pauvres et aux classes moyennes s'avance inexorablement vers nous.

Les experts financiers sont unanimes, les réelles conséquences de la crise bancaire, celles qui vont nous faire mal à tous sont à venir, dans un proche Avenir.

Notre mode de société capitaliste a vécu, et tel un jeu de dominos, tout va s'enchaîner, et dans tous les domaines, les rouages vont se gripper.

 

Mais où est le rapport avec la nature et l'environnement?

 

C’est bien connu, un peuple aux abois ne se soucie plus de son environnement.

Quant aux gouvernements, trop préoccupés à boucler des budgets soit disant en équilibre, il est à parier que l’Environnement en fera les frais.

Pourtant, la vérité, bien cachée, est toute évidente, c’est la récession, cela veut théoriquement dire qu’un budget ne peut plus être en équilibre. C’est donc de la poudre aux yeux que l’on vous lance en parlant d’équilibre.

Un budget d’état est une estimation qui n’englobe généralement pas une récession, il est dès lors clair que pour se rapprocher de l’équilibre, il va falloir réduire les dépenses et augmenter l’impôt.

 

La lutte contre les émissions est donc mal barrée, au bonheur de certains qui croient que le réchauffement climatique est un mythe.

Paradoxe, le prix du carburant a nettement baissé et la compagnie de gaz-électricité (Electrabel) annonce la baisse de ses forfaits mensuels à partir de Février. Qu’est ce que cela cache ?

Une baisse pour calmer le peuple ? L’endormir ? Et peut –être mieux repartir à la hausse par la suite ?

Difficile de répondre aujourd’hui, mais cela ne présage rien de bon.

 

L’équation est donc simple à présenter, quant à la résoudre, c’est un autre problème.

 

Augmentation des habitants de la Planète--àBaisse des ressources de la Planète-à Augmentation constante du prix des matières premières--àCrise financière-à De plus en plus de gens sans emploi---àBaisse du pouvoir d’achat-àRécession-àAugmentation des taxes-àAccroissement de la misère-àChaos-àFin des gouvernements-àPendant ce temps :Lutte contre le Réchauffement climatique oubliée-àCatastrophes naturelles-à

Armageddonà Peut être,……., résurrection de notre espèce, si elle arrive à survivre dans les nouvelles composantes physiques de la Planète.

 

ArmageddonJWT (Small)

 

Cette équation est bien sur la pire, le mauvais choix et une résurrection soumise à la loi des probabilités, le choix d’un peuple faible incapable de penser, raisonner, et d’aimer son prochain.

En écrivant cet article, je pense à une autre résurrection, celle des mentalités, la naissance d’une autre manière de penser et d’assurer la pérennité de nos descendants.

Certainement l’étape la plus difficile, car la solution va à l’encontre d’un des grands principes de l’Humanité, le contrôle des naissance.

Il ne s’agirait nullement de faire imposer ce principe, c’est à nous tous d’en faire le choix, comprendre qu’en limitant le nombre de nos enfants à 1 voire 2 maximum, nous multiplions les chances de ces enfants pour trouver un travail et pouvoir en vivre, comme nous l’avons fait avant eux.

Diminuer les naissances, c’est aussi soulager la Planète pour l’Avenir, lui permettre de renouveler ses ressources, la demande de matières premières devenant moins intensive.

 

àHausse des ressources de la Planèteà Baisse du prix des matières premières car moins de demandeàCrise financière diminueà De moins en moins de gens sans emploiàHausse du pouvoir d’achatàCroissanceàDiminution des taxesàDiminution de la misèreàPendant ce temps :Lutte contre le Réchauffement climatique àBaisse des émissions->Quelques catastrophes naturellesàChaos évitéà L’Humanité s’en sort.

 

6a00d83451b96069e200e551f68beb8833-800wi

 

La résurrection des mentalités, voilà donc ce que je vous souhaite à tous pour 2009.

 

N’oublions jamais que rien arrête un peuple qui se lève, à tort, nous baissons tous les bras, croyant que nous ne pouvons rien changer, mais ce que craignent le plus les dirigeants, c’est justement ce pouvoir du peuple qu’ils ne maîtriseront jamais.

Des centaines de millier de personnes savent descendre pacifiquement dans la rue pour une marche blanche lorsque des enfants sont assassinés, pourquoi ces mêmes personnes ne se mobilisent elles pas pour le climat, ce sont des millier d’enfants qui en meurent chaque année.

La marche pour la Planète est dès lors aussi une gigantesque marche blanche.

 

Réveillez vous, ôtez les œillères que la vie vous impose, oublions nos petits tracas, et osons le changement, ce n’est qu’un comportement à adopter.

Ne nous satisfaisons plus d’effectuer les gestes éco citoyens au quotidien, ils sont nécessaires, mais insuffisants pour sortir de la crise climatique.

 

Beaucoup d’entre vous ont des croyances diverses.

Pour certains, la réincarnation en est une, mais pour cela, il faut un Monde vivable, car sinon, plus de réincarnation.

Pour d’autres, la croyance est de vivre au paradis ou en enfer après la vie terrestre, selon que l’on le mérite ou non.

Réfléchissez bien, méritez vous le paradis, si tous ce que vous laissez comme perspectives à vos descendants n’est autre qu’un enfer sur Terre ?

 

Moi, je crois tout simplement en la Nature, et je lui fais confiance, c’est elle qui permet la vie sur Terre, c’est elle qui nous nourri, et rien de ce qu’elle développe ou modifie n’est du au hasard.

La vie, la mort, rien n’est hasard, tout est logique, seul l’Homme tente de modifier cet ordre, car au fond de lui, je pense qu’avant tout, il craint la mort et du coup, se fiche pas mal de ce qui peut arriver après sa mort.

 

Méfiez vous donc, multipliez vos chances de réussir votre examen lors du grand jugement, s’il y en a un, et si la vie terrestre n’était qu’une étape.

Trop imbus de leur personne, la plupart des Hommes croient que seuls les actes par rapport à leur propre espèce ne pèseront dans la balance. Et si il en était autrement ?

Si ce qui était jugé était nos actes par rapport à la Vie en général, par rapport à toutes les formes de Vie, par rapport à l’usage de ce que nous faisons d’une chose qui nous est prêtée, la Terre ?

L’état des lieux « à notre sortie » risque d’être « débiteur »,…….., nous serions mal !

14:26 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (88) |  Facebook |

07/12/2008

Homo sapiens sapiens

Homo sapiens sapiens nous vient de l’Histoire, la sagesse a toujours fait évoluer l’espèce humaine, mais nous, les humains des deux derniers siècles, méritons nous encore ces qualificatifs ?

Sommes nous des « Hommes sages », sommes nous les véritables héritiers de nos Ancêtres, ou sommes nous le chaînon final qui jamais n’aura assez de sagesse et de temps pour découvrir le véritable chaînon manquant ?


Homo%20sapiens%20internet

 A plus y regarder, je pense bien que nous sommes devenus une nouvelle espèce, une dégénérescence qui a récemment perdu ses « Sapiens » pour devenir, et l’assumer, Homo destructor.

Est-ce cela tout le respect que nous témoignons à toutes les civilisations qui se sont succédées et battues pour nous offrir un monde meilleur ?

L’Homme moderne est plus que jamais devenu un égoïste, un je m’enfoutiste, un plaintif, un faible !

Seul le fort sera capable de dire STOP, de s’arrêter, d’ouvrir les yeux et d’oser prendre un nouveau chemin pour assurer l’avenir de ses descendants.

Shame (Small)
 

Je ne sais pas vous, mais moi, Homo destructor me dérange, je préfère redevenir Homo sapiens quoiqu’il m’en coûte, même si pour cela ma vie devrait en être moins automatisée, j’aime la surprise, emprunter de nouveaux chemins, et qui sait, retrouver cette sagesse qui pourrait à nouveau faire briller l’avenir de mes enfants et de tous les enfants du monde.

« Non mutare mundum,sed se ipsum mutare sapiens conatur »

Le sage n’essaye pas de changer le monde mais de se changer lui même.

Heureusement, des sages il en existe encore, allez voir chez Yves, il vous parlera de ses enfants d’Afrique.

Enfants que nous, du haut de notre égoïsme, nous fragilisons sans cesse de plus en plus.

Nous gaspillons l’eau de la Planète, eux, ils comptent les gouttes.

Nous gaspillons la nourriture, eux ils feraient un festin de nos restes.

Mais le pire, c’est que à cause de notre inconscience à prendre en considération le Réchauffement climatique que nous provoquons, c’est eux que nous exposons aux premières loges des catastrophes climatiques.

 

Alors réfléchissez, faites votre « Mea culpa » et tentez comme moi de redevenir Homo sapiens sapiens.

20:31 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

12/11/2008

LE MASSACRE DES DAUPHINS: L'ironie

Il y a des moments dans la vie ou le sort s'acharne, des tas de problèmes se présentent au même moment et vous oblige à garder toute votre tête pour les régler au plus vite, histoire de pouvoir à nouveau regarder droit devant vous.

C'est ce que j'ai fait ces derniers mois et la raison de mon absence.

A tous ceux qui étaient déjà heureux de croire que j'abandonnais la lutte, désolé pour vous, mais ce n'est pas d'actualité!

Pour les autres, je m'excuse de ne pas avoir donné de nouvelles, et je leur rappelle, que seule la mort me fera lâcher prise, quoique,........, si j'en ai la possibilité la haut, je continuerai à ce niveau à défendre les valeurs de la Nature.

Pour en revenir au sujet, rappelez vous, je vous avais parlé du massacre des Dauphins, qui est l'exemple type des pires cruautés auxquelles l'Homme peut se livrer.

Cette semaine, j'ai vu un reportage sur les Dauphins, qui ironiquement, semblent bien capables de compassion pour les Hommes, malgré la "reconnaissance" qui leur est faite.

Lisez plutôt la suite:

 

Des dauphins sauvent 4 nageurs
de l'attaque d'un grand requin blanc

requinblanc

L'événement s'est déroulé le 30 octobre 2004, non loin des côtes du nord-est de la Nouvelle-Zélande.
Le maître-nageur Rob Howes, sa fille Niccy âgée de 15 ans et deux autres jeunes filles du nom de Karina Cooper et Helen Slade étaient en train de se baigner à une centaine de mètres de la plage d'Ocean Beach (Whangarei).

Tout à coup, un groupe de dauphins les a entourés en traçant autour d'eux des cercles concentriques de plus en plus rapprochés comme pour les rassembler au même endroit.

Rob Howes s'est rapidement rendu compte de la raison de ce curieux comportement : un grand requin blanc de trois mètres de long se dirigeait vers le groupe des quatre nageurs.

Protégés par ce "mur de dauphins" durant plus de quarante minutes, les nageurs ont pu ainsi se retrouver à l'abri des crocs du squale féroce et par la suite, regagner la plage sains et saufs lorsque le requin s'est enfin éloigné.

Matt Fleet, un autre maître-nageur en patrouille sur son canot, atteste par ailleurs qu'il a bien vu les dauphins qui encerclaient les nageurs et frappaient l'eau avec leur caudale pour les maintenir en place et les empêcher d'échapper à leur protection.

Ce sauvetage d'urgence mené par des dauphins, qui constitue pourtant un phénomène assez courant, émeut cette fois pas mal de monde : près de 177 sites web et nombre de journaux en ont parlé, en ce compris le prestigieux "Times of London" qui en a fait sa Une.

Source: http://www.dauphinlibre.be/dauphinsauveur.htm

La recherche semble de plus en plus conforter l'idée que les Dauphins comprennent la détresse des Hommes et sont capable de leur venir en aide, car ce cas n'est pas un phénomène isolé.

La reconnaissance pour cela?

Nous les massacrons!!

Alors, répondez moi, d'après vous, quel est le plus "Humain" des deux?

En tout cas, ne vous faites pas d'illusions, le massacre continue, et là, c'est bien plus proche de nous.(Âmes sensibles s'abstenir, quoique, voir la vérité en face est plus que necessaire) 

13:07 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |