08/03/2006

CLIMAT: Alerte sur la fonte des glaciers.

Climat : alerte sur la fonte des glaces

« Nous ne disposons aujourd’hui plus que de dix ans pour changer et éviter les catastrophes écologiques. Seul un engagement des pays développés et en voie de développement donnera aux écosystèmes présents la chance de durer, permettant à la civilisation de passer le prochain siècle. »

 

La Banquise


Si la nouvelle fait froid dans le dos, elle concerne pourtant le réchauffement climatique. Elle émane du professeur Peter Barrett, l’un des meilleurs glaciologues au niveau international, qui a passé trente années à étudier le climat antarctique. Selon lui, la tendance au refroidissement climatique des quarante millions dernières années pourrait être renversée d’ici à la fin de ce siècle : le réchauffement climatique actuel risque donc de nous renvoyer quarante millions d’années en arrière. Or, à cette époque, le niveau des océans était plus élevé de 70 mètres…
Selon Barrett, le réel problème est que nous n’avons pas encore éprouvé les pleins effets du niveau actuel des gaz à effet de serre pour que les populations et les politiques prennent réellement au sérieux les menaces d’un tel réchauffement. En effet, l’augmentation des particules de poussières et de fumées dans l’atmosphère atténue le réchauffement général pourtant enclenché, et la fonte des glaces de l’Antarctique prendra des décennies.
Afin d’éviter un bouleversement climatique irrémédiable, il est nécessaire de confiner le réchauffement au-dessous de 2 °C. Au-dessus, c’est l’emballement climatique, et les risques pour les hommes et les écosystèmes, déjà durement fragilisés, vont s’accroître de façon significative.
Pour ne rien arranger, Peter Barrett nous annonce que la situation actuelle est, en réalité, pire que ce que décrivent les rapports d’experts, puisque entre le moment de la collecte des données et leur publication, les choses ont évolué, et probablement empiré.


Source : L’écologiste, février 2006

Tristesse de l'Ours Blanc

 

Il y a bien longtemps, souvenez-vous, Michel Berger mettait déjà en garde contre les dangers de notre évolution et il vantait alors la pureté et le calme du « Paradis Blanc ». Ce Paradis se réduit de jours en jours et les paroles de cette magnifique chanson ne seront plus bientôt qu’une belle description des zones Polaires disparues.

 

Le Paradis Blanc

  

Il y a tant de vagues et de fumée

Qu'on arrive plus à distinguer

Le blanc du noir

Et l'énergie du désespoir

Le téléphone pourra sonner

Il n'y aura plus d'abonné

Et plus d'idée

Que le silence pour respirer

Recommencer là où le monde a commencé

 

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps

Tout seul avec le vent

Comme dans mes rêves d'enfant

Je m'en irai courir dans le paradis blanc

Loin des regards de haine

Et des combats de sang

Retrouver les baleines

Parler aux poissons d'argent

Comme, comme, comme avant

 

Y a tant de vagues, et tant d'idées

Qu'on arrive plus à décider

Le faux du vrai

Et qui aimer ou condamner

Le jour où j'aurai tout donné

Que mes claviers seront usés

D'avoir osé

Toujours vouloir tout essayer

Et recommencer là où le monde a commencé

 

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où les manchots s'amusent dès le soleil levant

Et jouent en nous montrant

Ce que c'est d'être vivant

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où l'air reste si pur

Qu'on se baigne dedans

A jouer avec le vent

Comme dans mes rêves d'enfant

Comme, comme, comme avant

Parler aux poissons

Et jouer avec le vent

Comme dans mes rêves d'enfant

Comme avant

13:23 Écrit par Geronimo | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Magnifique Blog La Nature est un bien précieux qu'il nous FAUT sauvegarder !

Merci d'être passé sur mon blog et merci de m'avoir laissé ton lien qui me permet de découvrir un blog magnifique, 100% Nature... la nature se fait rare de nos jours... il est si bon de respirer sur ton blog!

Bonne Continuation.

Écrit par : Princesse Sarah | 08/03/2006

Bonjour Geronimo J'ai vu ton commentaire chez tit bout c'est par ce hasard que je découvre ton blog j'y ai fait un grand tour et il y a beaucoup a y apprendre bravo poour cette initiative car sujet trop rare..amitiés A+

Écrit par : martine | 08/03/2006

... Le week end approche pluvieux mais du soleil et des chansons dans nos coeurs..bisous A+

Écrit par : martine | 09/03/2006

merci de ta visite ...nous ne sommes pas assez volontaire pour sauver notre planète...si nous l'étions, nous serions des milliers dans la rue, tous les jours, pour nous insurger contre les décisions folles des dirigeants de ce monde !
les combats ne trouvent leur utilité que s'ils sont mené dans l'unité !
bonne journée Géronimo

Écrit par : joy | 10/03/2006

bonjour une invitation pour la grande rencontre du 26 aout 2006...voir le site
http://rencontre2006le26aout.skynetblogs.be

Écrit par : francois | 13/03/2006

Bonsoir geronimo je viens te faire un bisous printanier.
et si le soleil ne vient pas à nous il faudra aller vers lui
Amitiés

Écrit par : martine | 16/03/2006

Un petit dernier avant d'aller dormir..je suis heureuse que mon blog te réchauffe..j'ai mis Palma pour réchauffer car mon précédent voyage aux Arcs à donné froid à certains..ha ha ha je te souhaite une bonne nuit et à bientôt Geronimo

Écrit par : martine | 16/03/2006

Bonjour à vous La fonte de la calotte glacière effrayant, je me souviens d’une émission télé cela doit être vers les années 1984, ce fut le moment ou j’ai vraiment pris conscience ! Du problème climatique.
Le reportage ma touché profondément...


Écrit par : Muraille | 06/05/2007

Les commentaires sont fermés.