17/03/2006

LE CINQUIEME RÊVE.

LE CINQUIEME RÊVE

Voici une belle légende Amérindienne que j’ai découverte grâce à une amie.

Ce texte aurait été prononcé par Swift Deer, qui se veux Shaman et descendant des Navajos, lors du Dolphin Council à Ojai, et nous est rapporté par Patrice Van Eersel dans son livre : Le Cinquiéme Rêve.

Ce texte est tout simplement fabuleux. La plus belle histoire de l'évolution du monde que je n'ai jamais lue.
Je n'ose pas imaginer la suite, car les rêves de l'Homme risquent de ne pas être aussi beaux, mais je ne veux pas croire que son rêve soit la destruction de tous les précédents, la fin serait trop brutale.
Non, je reste confiant dans le rêve de la Baleine, elle ne peut s'être trompée!!
Donc, je suis un Homme et j'émet le rêve suivant:
Je rêve d'un Homme nouveau qui conscient d'être le résultat de tous ces précédents rêves d'Amour, comprenne enfin que son rêve à lui soit le respect de ces précédents rêves, et donc une vie en Harmonie avec la Nature et non pas contre elle.
Seuls les fous ne changent pas d'avis, et je n'ose croire que la Baleine trouve son aboutissement par un rêve de folie!

Ma prière

Au début, le Grand Esprit dormait dans le rien.
Son sommeil durait depuis l'Éternité.
Et puis soudain, nul ne sait pourquoi, dans la nuit, il fit un rêve.
En lui, gonfla un immense désir...
Ce fut le tout premier rêve, la toute première route.

Longtemps, la lumière chercha son accomplissement, son extase.
Quand finalement elle trouva, elle vit que c'était la transparence.
Et la transparence régna. Mais voilà qu'à son tour, ayant exploré tous les jeux de couleurs qu'elle pouvait imaginer, la transparence s'emplit du désir d'autre chose.
À son tour elle fit un rêve.
Elle qui était si légère, elle rêva d'être lourde. Alors apparut le caillou. Et ce fut le deuxième rêve… La deuxième route.

Longtemps, le caillou chercha son extase, son accomplissement.
Quand finalement il trouva, il vit que c'était le cristal. Et le cristal régna.
Mais à son tour ayant exploré tous les jeux lumineux de ses aiguilles de verres, le cristal s'emplit du désir d'autre chose, qui le dépasserait.
A son tour il se mit à rêver. Lui qui était si solennel, si droit, si dur, il rêva de tendresse, de souplesse et de fragilité.
Alors apparut la fleur, et ce fut le troisième rêve, la troisième route...

Longtemps la fleur, ce sexe de parfum chercha son accomplissement, son extase. Quand enfin elle trouva, elle vit que c'était l'arbre.
Et l'arbre régna sur le monde. Mais tu connais les arbres, il n'y a pas plus rêveurs qu'eux (ne t'amuse jamais à pénétrer dans une forêt qui fait un cauchemar!)
L'arbre, à son tour fit un rêve. Lui qui était si ancré à la terre, il rêva de la parcourir librement, follement, de vagabonder au travers d'elle.
Alors apparut le vers de terre. Et ce fut le quatrième rêve. La quatrième route…

Longtemps le vers de terre chercha son accomplissement, son extase.
Dans se quête, il prit tour à tour la forme du porc-épic, du puma, de l’aigle, du serpent à sonnette.
Longtemps, il tâtonna et puis un beau jour, dans une immense éclaboussure... au beau milieu de l'océan... un être très étrange surgit, en qui toutes les bêtes de la terre trouvèrent leur accomplissement, et ils virent que c'était la baleine!

Longtemps cette montagne de musique régna sur le monde et tout aurait pu peut-être en rester là, car c'était très beau.
Seulement voilà... Après avoir chanté pendant des lunes et des lunes, la baleine à son tour ne pus s'empêcher de s'emplir d'un désir fou.
Elle qui vivait fondue dans le monde, rêva de s'en détacher.

Alors brusquement, nous sommes apparus, nous les hommes! Car nous sommes le cinquième rêve, la cinquième route, en marche vers le cinquième accomplissement, la cinquième extase...

Dans la moindre couleur, toute la lumière est enfouie.
Dans tout caillou du bord du chemin, il y a un cristal qui dort.
Dans le plus petit brin d’herbe, sommeille un baobab.
Et dans tout ver de terre, se cache une baleine.
Quant à nous, nous ne sommes pas « le plus bel animal », nous sommes le rêve de l’animal !
Et ce rêve est encore inaccompli. »

La Baleine

Mais si l’on analyse ce texte
Le grand Esprit donne naissance au Rêve et au Désir , ce qui n’est autre que le résultat de l’ Amour .
La Lumière elle est la Transparence , ce que devrait être l’ Honnêteté . Elle explore tous les jeux de couleurs, ce qui pourrait être le début de la Personnalité et de la Soif de connaissances . Mais son rêve, elle qui est si futile, si instable c’est la Stabilité , la Solidité , d’où la naissance du caillou.
Le caillou, lui fier de ses acquits précédents, souhaite les concrétiser, et c’est ainsi que par le cristal il reproduit la transparence, et l’Honnêteté par la Pureté .
Cette pureté ne pourrait être remarquée sans la Beauté et cette beauté ne pourrait s’exploiter sans l’Amour, c’est ainsi que tout se concrétise dans la Fleur, dont tous les stratagèmes en matière de Séduction ne sont plus à prouver. Par elle naît toute l’idée de la Reproduction .
Mais la Fleur se souvient toujours des précédents stades dont elle est le résultat et de par ce fait, elle cherche à se rapprocher de la lumière, tout en gardant la solidité héritée par le caillou, c’est de cette façon que l’arbre apparaît et avec lui une nouvelle chose, la Flexibilité , il faut savoir plier lorsque le vent souffle trop fort.
L’Arbre, riche de ses acquit n’eut d’autre préoccupation, d’autre rêve que de trouver le dynamisme de porter tous ces beaux principes, et pour cette raison il rêva le ver de terre, qui mieux que ce petit être ne serait en meilleure position, au contact de l’arbre et de ses racines pour porter tous ces enseignements.
Et avec le ver voila deux nouveaux principes qui apparaissent, le Courage , car ce tout petit ver est un travailleur insatiable sans cesse occupé à ameublir le sol , et la Liberté , il se déplace ou bon lui semble.
Mais ce n’est pas encore suffisant, ce petit ver, fort de ses acquits, n’oublie pas qu’il vient aussi de la lumière et il rêve des oiseaux. Il n’oublie pas que l’arbre a rêvé de lui pour porter plus loin tout son héritage, alors il rêve aussi de tous les autres animaux, qui eux se déplaceront plus vite, et il en rêve beaucoup et de toutes les sortes, de manière à ce que tous les coins de la Planète, du plus froid au plus chaud, du plus haut au plus bas, puissent être remplis par tous les rêves dont il est issus.
Tout cela pour finalement aboutir à son plus beau rêve, la Baleine, celle qui apporte la Joie , le chant mais aussi le Charisme , l’ Humilité car malgré toute sa force elle ne fait que porter amour et Respect de toutes les autres vies, de tous les rêves.
Et elle aussi se met à rêver, elle rêve de la Continuité , et surtout d’un être qui serait capable d’écouter ses chants, de les comprendre et d’en proposer d’autres, d’un être qui serait capable de Communiquer , de Partager , et de continuer la propagation de tous les rêves précédents, et elle rêva de l’Homme.

Alors, si l’on reprend tout le contenu des différents rêves
« Le Rêve, le Désir, l’Amour, la Transparence, l’Honnêteté, la Personnalité, la Soif de Connaissances, la Stabilité, la Solidité, la Pureté, la Beauté, la Séduction, la Reproduction, la Flexibilité, le Courage, la Liberté, la Joie, le Charisme, l’Humilité, le Respect, la Continuité, la Compréhension, la Communication et le Partage »
Ne serait ce pas cela notre héritage ?

Ne devrions nous pas tout simplement à notre tour rêver d’un Être qui respecterait tous ceux pour qui petit à petit il est arrivé comme la concrétisation d’un Monde Parfait, d’après cette légende, nous serions le résultat du rêve de la Nature tout entière, alors Rêvons tous ensemble de cet Être qui respectera la Nature et qui saura vivre en harmonie avec elle et faisons en sorte que jamais la Baleine ne soit celle qui a rêvé la destruction de tous les autres rêves.
Cet Être parfait, cela pourrait bien être vos enfants et petits enfants, pour peu que l’on se donne le temps de le leur faire comprendre.

Voilà pourquoi je trouve ce texte unique et sublime, et celui qui l’a écrit devait être un Être d’exception et je lui rends
hommage.
Je ne suis pas surpris que cette légende soit Amérindienne, je l’ai toujours dit, étudier et se référer à leur mode de vie serait une partie de la solution pour l’Avenir.

16:41 Écrit par Geronimo | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour cette superbe histoire, et merci de t'inquiéter pour moi mais tout va bien; simple petit passage à vide, fin de l'hiver, attente du printemps... Amitiés à toi aussi.

Écrit par : may | 17/03/2006

Bonjour Tu as raison, unique et sublime sont les mots qui conviennent.
Encore bravo pour ton superbe blog.
Comme tu vois, mes problèmes de coms sont résolus, je pourrai désormais te laisser une petite trace de mon passage.:o)
Bonne soirée à toi. A + ...

Écrit par : clopinette | 17/03/2006

*** Coucou,
Je te remercie beaucoup pour ton commentaire. J'espère ne pas te décevoir à ton prochain passage par chez moi ...
A très bientot,
Biz

P.S: félicitation pour ton blog il est excellent !!!

Écrit par : Marie | 18/03/2006

Comblée! De lire une telle histoire.Je suis une grande amoureuse de la vie sous marine...j'aime a m'imaginer en dauphin car je les aimes profondément.Cette histoire est délicieuse et pleine de sagesse...mais le peuple indien l'était aussi.Merci de ce partage de culture.
Amitiés,

Écrit par : Nat | 18/03/2006

Salut ... Salut à toi, Géronimo,

Ce texte est très beau, plein de sagesse comme le sont les indiens.

Merci de ton passage sur mon blog et pour ton com.
Il est vrais que j'aime la nature et les animaux.

Donc préservons-les !!!

Amitiés,

Écrit par : Nathalie | 19/03/2006

Bonsoir, Merci pour ta visite sur mon blog.

a bientôt

Écrit par : Le pèlerin vagabond | 19/03/2006

kikoooo kikoooo, merci de ta visite sur mon blog et de ton commentaire. moi aussi sa faisait longtemps que je n'etais pas passé sur ton blog, il est vraiment tjs aussi bien et réaliste sur notre futur si on continue a faire subir toute cette pollution a notre planète. Les vidéo que tu a mis sont drolement instructif. Bisous et surtout continue a nous faire montré comment on fait souffir la terre.

Écrit par : nath (moucheronnette) | 28/03/2006

Le texte est SUPER Je suis sur le texte, ce beau texte qui parle de l'Amour, de l'honnêteté, du courage, je ne trouve pas les mots ce soir pour bien m'exprimer, mais ce texte est d'une beauté, d'une belle loi Divine, ce texte est vraiment extraordinaire et du fait que ce soit amérindien, ça me fait penser à un livre que j'ai "Sagesse Amériendienne" oui ce texte est un texte de sagesse.

Écrit par : Yvette Lunalou | 01/04/2006

tout est vérité sur ton site quesqu on peut faire , a part en parler , de communiquer ton site et les sites qui sont de la meme nature , a tout ceux qu on connais , et meme sur les site on leur dit d aller vous voir de le communiquer. pour ma part je ferai deja les commandements , et je vais véhiculer a tout ceux a qui je communique sur internet ce site et les autres que j ai , je prends engagement car moi aussi , j ai du sang amerindien et je veux faire mon possible pour les generations a venir.
merci du travail et du temps que vous nous donner et oui j en avais bien besoin.

Écrit par : m.prévost | 09/04/2006

superbe c'est très interessant, tu dis ceci d'une belle facon..
je reviendrais par la suite...

bizz

Écrit par : coco | 12/05/2006

le cinquiéme réve est une magnifique ouverture sur notre planete, une ouverture qui part de la nature.. qu'on a trop souvent tendance a oublier.. et pourtant elle est a l'origine de tout, vous cherchez des reponses: la nature et la pour ça...

Écrit par : watersea | 16/08/2007

tres beau blog ,il y a beaucoup de recherche.Je te felicite ,Anariskwa lalouve te salut hona

Écrit par : Anariskwa | 06/01/2008

Les commentaires sont fermés.