18/07/2007

APRES ELECTIONS

APRES ELECTIONS

 

Hasard du calendrier, Juin fut un mois chargé en élections, les Citoyens Belges et Français se sont exprimés, et le point commun de ces élections est la baisse du Socialisme.

Si la France présente une machine politique plus apte aux changements, la Belgique, au contraire reste un système lourd issu tout droit du passé qui n’est absolument plus en rapport avec la réalité.

Si un revirement droite gauche peut s’avérer concret dans le système Français et se traduire sur le terrain par de réels changements, il en est tout autre pour la Belgique, dont le petit Monde Politique entame en ce moment les longues discussions d’alliances et de dessous de table pour faire partie de cette majorité tant convoitée pour les portefeuilles ministériels.

Au bout du compte, nous risquons de nous retrouver gouvernés par des partis pour lesquels nous n’aurions jamais voté.

Est il logique de voir les mêmes têtes évoluer de la justice vers l’enseignement, en passant par l’environnement pour terminer aux finances ?

 

flahaut_1024 (Small)

 

N’y a-t-il pas au sein de nos Politiciens des gens spécialisés dans certains domaines et auxquels il serait judicieux de confier un ministère en rapport avec ses compétences ?

De simples exemples, avoir un ministre de l’environnement issu d’un parti écolo ou du domaine Agronomique, un Ministre de la Santé avec un passé de Médecin, un Ministre de la Justice ayant pratiqué le Droit, bref, des compétences pour un poste de pouvoir.

Le Socialisme est en recul net et je pense que celui-ci a fait son temps, les améliorations nécessaires en début de 20 ème Siècle ont été faites et notre Vie actuelle n’a rien à envier aux travailleurs exploités au début du Siècle passé.

 

Noname

 

Le Socialisme piétine et cela se ressent. Logiquement, l’on ne peut imaginer des évolutions sociales à l’Infini.

Je reste persuadé qu’une Société qui ne fait que du social s’écroulera par le Social.

Travailler de moins en moins tout en gagnant de plus en plus est inconcevable avec la situation actuelle.

La sécurité sociale est le gros problème de nos sociétés industrialisées, elle représente un coût énorme sur le budget de l’état par l’apparition de nombreuses maladies liées à la pollution et nos vies stressantes , mais aussi par le fait que nous Citoyens, nous la surexploitons, nous sommes devenus « douillets », et au moindre petit « bobo », nous courrons chez le Médecin, ou saturons les urgences des hôpitaux, empêchant ainsi les Médecins de s’occuper des véritables urgences.

 

cholesterol1

 

Outre cela, il y a surconsommation de médicaments et surtout en ce qui concerne les antibiotiques.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les antibiotiques sont inefficaces contre les virus, et que les Médecins qui les prescrivent à profusion, le font plus par prévention d’un mauvais diagnostique plutôt que par réelle indication. Outre cela, l’antibiotique ne distingue pas la bonne bactérie de la mauvaise, il détruit tout, conduisant même en cas d’abus à rendre inefficace le système immunitaire propre à chaque individu.

Sachez que pour les maladies à virus, le repos, l’aspirine et la vitamine C sont le meilleur moyen d’en venir à bout naturellement, avec les armes que la Nature nous à données. (Ceci dit, il vaut toujours mieux consulter lorsqu’une infection traîne et éviter l’auto médication)

Les progrès sociaux ont été faits, et je pense qu’il est grand temps de regarder la réalité en face et enfin se rendre compte que le véritable souci actuel est l’Environnement et le Réchauffement climatique.

Chaque partis, qu’il soit de droite ou de gauche comporte un programme social, il ne pourrait en être autrement, et cela semble suffisant pour pouvoir maintenir les acquits.

La sécurité sociale représente un coût énorme pour l’Etat, car trop de gens pratiquent le « gaspillage ».

 Par conséquent, veiller à utiliser les acquits sociaux avec parcimonie et uniquement en cas de nécessité pourrait être porteur d’améliorations sociales concrètes, notamment au niveau du pouvoir d’achat de chacun qui s’en verrait augmenté de manière considérable au vue des économies réalisées sur la médication « inutile et excessive ». Pour l’Etat, cela se concrétiserait par la disponibilité d’un budget accru pour faire face aux réels problèmes de notre temps.

Il en résulte donc que être « Ecocitoyens », c’est être économe, éviter le gaspillage dans tous les domaines. Ne consommer que les médicaments utiles est dès lors un geste Ecocitoyen.

N’oubliez jamais que la Médecine, au delà de son caractère Humanitaire reste une industrie, qui comme toute entreprise pousse à la surconsommation dans l’unique but du profit.

 

securi

 

Mais revenons en aux élections et au problème majeure d’envergure planétaire qu’est le Réchauffement climatique.

Nous avons voté, et maintenant, pour les partis Politiques, c’est l’Heure des discussions, des alliances d’ « intérêts » au delà des convictions pures, ce qui forcément conduira à un gouvernement sans réelle couleur, comme nous l’avons toujours connus, sans vraiment pouvoir avancer concrètement dans la résolution des vrais problèmes.

Le système politique « à la Belge » est à ce point rétrograde et en arrière sur son temps que nous citoyens qui venons de voter, ne pouvons espérer, si tout va bien, un gouvernement effectif que pour le mois d’Octobre !!!

Parmis les résultats de ces élections, il est à noter le retour du partis écolo, mais est ce une bonne nouvelle ?

Du point de vue des électeurs, incontestablement oui !

 

4180358549

 

Cela montre la volonté de plus en plus gens de vouloir que l’on prenne en compte leur environnement et la qualité de Vie.

Pour ce qui est du parti en lui-même, tout dépendra de sa manière à appréhender la hiérarchie des problèmes écologiques. Sauront ils s’occuper des véritables problèmes que leur impose leur couleur, ou sombreront ils encore dans une politique majoritairement sociale, perdant énergie et argent du contribuable dans des problèmes secondaires ?

Lorsque j’examine le slogan écolo, « Une Terre plus verte, un Monde plus juste » je ne peux m’empêcher de me dire qu’il n’est pas adapté aux réalités environnementales.

Si l’on prend en compte les données du problème climatique, de nombreuses études prouvent que le réchauffement climatique est plus que favorable à la croissance végétale, la saturation de CO2, l’augmentation de l’humidité liée à l’augmentation des températures sont les conditions idéales à la photosynthèse.

De plus, peut on parler de réaliser une Belgique plus verte ? Va-t-on raser des villes pour y planter des forêts, lorsque l’on sait que la Belgique est le pays d’Europe le plus densément peuplé ?

Bien sur que non, avec l’augmentation démographique, les noyaux urbains ne font que s’élargir.

Le ring de Bruxelles est saturé, et l’on cherche déjà des solutions pour y remédier, mais aucune visant à diminuer le trafic, l’on préfère plutôt développer l’infrastructure routière.

Parmis les solutions, il y a la réalisation de tunnels sous la Forêt de Soignes, et là, je m’insurge, s’il y a bien une lutte écologique à mener au niveau national est de préserver cette forêt qui reste la plus belle étendue verte aux abords de Bruxelles.

 

soignes

 

Deuxième partie du slogan, un Monde plus juste, c’est un très beau slogan, mais n’y a-t-il pas du point de vue national suffisamment de travail à faire en matière d’Ecologie, surtout lorsque l’on sait que les émissions de CO2 au kilomètre carré en Belgique sont les plus importantes en Europe ?

Un Monde plus juste restera toujours incompatible avec nos modes de Sociétés de consommation.

S’orienter le plus vite possible vers des politiques de développement durable avec des règles de commerce équitable rendra forcément le Monde plus juste.

Hormis le problème du réchauffement climatique, nous savons que le Pétrole entame sa phase de déclin, si rien n’est rapidement fait pour développer les nouvelles énergies, je ne donne pas cher de l’équilibre de nos sociétés dites civilisées ou la majeure partie des activités est dépendante du pétrole.

 

empty

 

Si nous restons assis sur nos acquits, que nos gouvernements continuent à ne viser que le social, que nous concitoyens n’acceptons aucun compromis, je vous garanti que le chaos est au bout du chemin, et toutes les discussions sociales (35 heures, 34 heures, pension à 55 ans, gagner toujours plus, etc…..) n’auront plus lieu d’être puisqu’il ne s’agira plus que de survie.

J’ai comme la vague impression que dans une vingtaine d’année (et je suis sûrement large) les gens s’entretueront pour un bidon de pétrole, pendant que sur la Planète entière les grandes puissances se livreront ouvertement et de manière non dissimulée à la guerre du pétrole.

 

Bref, les cartes sont encore entre nos mains et profitons en pour le faire savoir à l’unissons à nos gouvernants, montrons leur, dans nos choix, dans notre vie quotidienne que nous voulons vraiment un Monde meilleur, non pas pour nous, mais pour nos Enfants et les leurs.

Mais pour cela, il faut le vouloir et bannir à jamais tout comportement fataliste.

Dans toute la littérature concernant l’Avenir, on pense atteindre 2050 sans trop de problèmes, ce qui implique que beaucoup de gens sont rassurés et ne voient plus l’urgence du changement.

Hors, personnellement, j’en doute très fort, d’ici 2050, il y a tout de même 43 années à passer, si l’on observe le désastre provoqué au point de vue Ecologie sur les quarante dernières années, l’on peut s’imaginer le désastre que causerait la continuité de nos modes de vie actuels sur les quarante prochaines années. Là, très certainement, le point de non retour serait franchi, et nous serons probablement entré dans une ère de survie ou les lois de la Nature seront les seules lois, ce sera « manger ou être mangé ».

00:48 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Voilà un long texte que j'ai lu avec grande attention. Je suis totalement d'accord avec toi, sauf peut-être en ce qui concerne Ecolo où je mets un bemol. Il faut voir ce qui se passera dans l'avenir. N'a-t-il pas encore une fois récolté les votes des mécontents du PS ? Lesquels risquent de retourner à leurs premières amours à la prochaine élection.
Pour le reste, c'est exact. Les gens veulent de plus en plus mais en donnant de moins en moins. Dans la vie il n'y a pas de miracle, pour récolter, il faut semer. Les acquits sociaux c'est important, mais ce n'est pas une fin en soi et hélàs, je connais, comme tout le monde, des gens qui ne font rien et qui estiment que tout leur est dû et cela finit, bien entendu, par léser le reste de la population.
Question gouvernement, tu as raison, nous avons un système rétrograde qui fait que, très souvent, nous avons des ministres et des partis au pouvoir pour lesquels nous ne votons pas. En outre, il faudrait perdre cette mauvaise habitude de croire qu'un ministre a la science infuse et qu'il suffit d'obtenir un ministère pour en obtenir également les compétences.
Je me dis souvent que nous nous dirigeons droit vers une société telle qu'on la voit dans des films (encore!!) de science-fiction et dans lesquels des hordes d'humains dégénérés errent à la recherche de nourriture dans un monde totalement dévasté. Je suis pessimiste peut-être mais pas tant que cela quand je vois l'égoïsme d'une certaine catégorie de la population.

Pour répondre à ton comm. sur mon blog, je connais mal la musique amérindienne, mais cela m'intéresserait d'y "goûter". Si tu peux me guider vers des sites ou des radio blogs qui en diffusent, j'apprécierais, et ma fille aussi.

Bonne journée. Je vais jardiner un peu en profitant du soleil.
A bientôt

Écrit par : Victoire | 19/07/2007

No futur? Bonjour,
Je voudrais réagir à ton article.
Je suis en total accord avec toi sur le fait que les hommes et femmes politiques devraient avoir des postes en fonction de leurs compétences. C’est un non sens que de permettre à une personne qui avait un poste dans la justice « d'évoluer vers l’enseignement, en passant par l’environnement pour terminer aux finances » pour reprendre ton exemple.

Pour ce qui est d'Ecolo, je pense que les gens mécontents du PS qui ont voter Ecolo continueront à voter pour eux en fonction des actions que ce partit effectuera.
Pour ma part, il n'y a pas photo; il n'existe (pour l'instant?!) qu'un seul et unique partit qui a assez des connaissances en la matière pour parler d'écologie (ce qui es, je trouve, le plus important dans notre société actuelle à ce jour).

Enfin, je terminerais par ce point de vue:
il est possible voir probable que certaines grandes puissances se livrent une "guerre du pétrole" (car, malgré tout les progrès technologiques, les moteurs hybrides et autres inventions intéressantes, nous ne somme pas près de voir des chars et des avions de chasse fonctionner aux agrocarburants, plus communément appeler "biocarburants"). (Bien que cette technologie nouvelle soient pour moi un nouveau non sens mais ça, c'est une autre histoire).
Mais je me refuse encore à ce stade un raisonnement trop défaitiste et je crois encore au bon sens de certaines personnes pour ne pas sombrer dans un défaitisme permanent et me dire que quoi qu’il arrive, l'espèce humaine est condamnée à disparaître dans un chaos indescriptible.
Ces raisonnements ne feront rien pour faire avancer les choses. Il faut réagir autrement, penser et voir les choses autrement.
Je reste persuader qu'il est encore possible d'inverser le cour des choses et de limiter les dégâts (qui sont déjà énorme, il ne faut pas non plus se voiler le face dans l'autre sens).

Sinon, si nous sommes trop défaitistes; No futur... et alors, pourquoi avoir encore ce genre de conversation qui ne changera rien, pourquoi encore faire des enfants et pourquoi vivre sur cette terre qui périclite?!
Je rappelle au passage aux éternelles distraits qui passeraient sur se site et qui liraient mon commentaire, que nous n'avons qu'une seul maison et qu'elle est en train de se dégrader par manque d'"entretien". Je parle bien sur de notre bien commun le plus inestimable: notre planète terre...

Sur ce; bonne journée et voyer le vie et le monde qui nous entoure autrement, ça en vaut la peine…

Écrit par : Justin | 23/07/2007

Justin Tout d'abord, merci pour ton intervention.
En fait, nous sommes totalement sur la même longueur d'onde, sinon ce site n'aurait aucun sens. Je me plais aussi à croire que tout est possible et que nous arriverons à inverser la tendance.
Seulement, il faut parfois insister sur ce qui pourrait arriver si justement l'on tomberait dans une attitude fataliste ou au pire égocentriste (du style: de toute façon je serai mort avant)
D'accord aussi sur le fait que le parti ecolo (que je ne condamne pas) est par principe le mieux placé pour aborder les problèmes d'Avenir de la Planète, à condition qu'ils en fassent une priorité et quelque peu délaisser le social (Tout en veillant bien sur à maintenir les acquits)
Maintenant, même si la situation s'aggravait fortement, je pense qu'il est necessaire de continuer ces discours jusqu'au bout puisque de toute façon, jamais nous ne pourrions quitter ce navire. Nous devrons le sauver ou couler avec, il n'y a aucune autre alternative, et tant qu'il y aura de la Vie, il y aura de l'Espoir.
Alors voila pourquoi, pour tenter d'espérer le meilleur, il faut à mon sens faire miroiter le pire.

Écrit par : Geronimo | 23/07/2007

Que pouvons nous faire ? Bonjour
Pour qui voter? une fois en place les hommes politiques sont tous les mêmes ils ne pensent qu'à s'enrichir Amicalement Marcel

Écrit par : marcel | 31/08/2007

Les commentaires sont fermés.