17/08/2007

SOLEIL VERT

SOLEIL VERT

 

Il n’y a pas très longtemps, je suis tombé sur un film de science fiction de Richard Fleischer intitulé « Soleil Vert » (Green Soylent) réalisé en 1973.

L’action se déroule en 2022, dans un Monde détruit ou l’Homme a épuisé toutes les ressources de la Planète.

De nombreux problèmes y sont abordés, la pollution, la corruption, le Réchauffement planétaire, la surpopulation et le chaos qui en a découlé.

 

 

La biodiversité est complètement épuisée, les terres incultivables suite au dérèglement climatique et le peu de nourriture naturelle restante est réservée à l’élite.

La population majoritairement démunie est nourrie par rations de pastilles de différentes couleurs, dont la verte, nommée soleil vert, qui « serait » fabriquée à partir du plancton des Océans.

Des policiers bien armés font régner l’ordre et interviennent contre les nombreuses émeutes.

La technique utilisée est toujours la même, des genres de camions poubelles équipés d’énormes pelles à l’avant foncent dans les foules et chargent des pelletées entières de manifestant qui sont ensuite conduits vers une usine se trouvant en dehors de la ville.

 

18473827

 

Lorsqu’un dirigeant de cette usine « Soylent » est assassiné, un policier (Charlton Heston) est chargé de l’enquête et va petit à petit découvrir la triste réalité.

A cette époque, il n’existe plus de cimetière, plus de crématorium, les gens peuvent décider eux même du moment de leur mort, en se rendant dans un endroit appelé « Le foyer ».

Une fois les portes de cet endroit franchies, ils choisissent leur musique préférée, et une projection de film de ce que fut la Terre lorsque la Nature était encore intacte. Sur la couchette située au centre de cette pièce, une injection leur est faite avant d’assister à la « dernière représentation ».

 

Sol_1-thumb

 

Lorsque le policier apprend que son vieil ami (Edward G. Robinson) ,lassé de cette vie sans illusions, s’est rendu au foyer pour en finir, il tentera de le faire renoncer, mais, il arrivera trop tard.

En suivant en cachette le corps de son ami, il arrivera à l’usine Soylent, et là, il découvre l’horreur.

Les fameuses pastilles vertes, censées être composées de plancton, sont en fait des corps humains recyclés. A leur insu, les gens sont donc devenus cannibales nécrophages.

 

filmsoyl

 

La vie des Océans est donc bel et bien disparue suite à la pollution et l’espèce humaine destinée à disparaître à moyen terme.

Suite à sa découverte, le policier sera tué afin de préserver cette triste réalité.

 

Si ce film alarmiste pouvait représenter un bon film de science fiction à l’époque, il semble aujourd’hui beaucoup plus effrayant et pourrait constituer un scénario possible pour l’avenir de notre espèce si nous ne nous dépêchons pas de réagir à la menace que nous faisons peser sur la biodiversité par notre pollution toujours croissante et destructrice.

Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué, nous entamons déjà la route vers ce scénario.

Les denrées rares et « bio » sont déjà hors de prix et réservées à l’élite. Le pétrole et l’eau suivront bientôt le même chemin, et quand il n’y aura plus rien ??????

Réagissons, ne nous laissons pas mener par une poignée de riches sans scrupules, pour qui nous ne sommes déjà que des objets décorant le paysage.

Cela se passe sous notre nez, et ils ne le cachent même pas. Nombreux sont, les émissions (jet set et autres), et les magazines qui nous bombardent des salaires et dépenses faramineuses de cette minorité d’êtres humains pour qui tous se traduit en argent, sans sentiments, sans humanité, sans scrupules.

Cela ne nous indigne pas outre mesure, puisqu’ils ont réussi leur coup, nous n’avons plus le temps, ni l’envie de nous mobiliser, car nous sommes déjà pris dans l’engrenage de cette société dévastatrice qu’est la société de consommation.

Nous pouvons encore éviter que ce film ne devienne réalité, mais pour cela, il faudra se battre, faire des concessions et surtout le vouloir.

21:50 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

ah ! voilà enfin quelqu'un qui pense comme moi ,clair qu'on y arrive doucement :/
j'ai vu ce film il y a longtemps à la télé ,mais je sais pas ,ça m'a marqué ce truc et j'y pense très souvent
c'est déjà ça ,les riches peuvent se nourrir sainement et les pauvres doivent avaler des saloperies etc etc
et le fossé entre les riches et les pauvres se creuse de plus en plus ,il n'y a plus de classe moyenne...
bientôt ( on y est presque déjà ) y aura des très très riches et des très très pauvres :/
on est déjà dans Soleil vert :(
bonne soirée quand même :)

Écrit par : bio | 17/08/2007

Ce n'est plus de la S-F depuis longtemps On a déjà commencé avec les farines animales ... pour les animaux ! rappellez vous la vache folle ...

Et si je peux te conseiller un autre film ... " le survivant - the omega man - " toujours avec C.Heston

Écrit par : Pierre | 18/08/2007

COUCOU merci pour la petite feuille...j'ai aussi vu ce film il y a plusieurs années...2 x meme, je pense si je me souviens qu'il date du début des années septante....ça fait réfléchir...heureusement j'ai un potager mais tout le monde n'a pâs cette chance!! et plus il y a de riches plus il y a de pauvres...bisous

Écrit par : nays | 18/08/2007

superbe film qui donne à réfléchir !!! Je suis une inconditionelle des films de science fiction et je l'ai vu il y a quelques années déjà. Aussi tordu soit-il...il pourrait ne pas être loin d'une éventuelle réalité. L'homme oserait-il ?
bonne soirée geronimo

Écrit par : "0" | 18/08/2007

juste pour venir te dire merci pour tes combats et te souhaiter un agréable week end
bisous

Écrit par : Laura | 18/08/2007

Pauvre planète... Je n' ai pas encore vu ce film mais mon père m' en avait parlé qu' en j' étais encore très jeune.
Je me rend compte aujourd' hui que notre petite
planète est très très fragile et qu' effectivement, la société de consommation nous pousse indirectement à la détruire petit à petit.
Je n' espère qu' une chose pour l' instant, c' est que les énergies alternatives ( par exemple les paneaux solaires, cellules photo - voltaiques ) deviennent plus abordables à l' achat
afin que tout le monde puisse en équiper sa maison
et de ce fait, diminiuer le rejet CO2 tant nuisible à notre planète bleue.
Malheureusement, se sont les riches patrons industriels qui produisent et commercialisent ces technologies dans un but d' enrichissement et non
de prévention des ressources.
Il faudrait vraiment que les gouvernements crées
( ou subventionnent )de grandes entreprises capable de produire ces technologies à faible coût pour les consommateurs et peut être aussi, en employant les chômeurs actuels.

Bonne soirée,

Jean - Pierre

Écrit par : Jean - Pierre VAN ROY | 10/09/2007

Voilà un excellent film que se rapproche des lectures de Bradbury. Science-fiction ? Réalité ? La frontière devient de moins en moins précise... Le Président Chirac avait prononcé un très beau discours sur l'état de la planète mais aucun acte politique majeur n'est venu. Vivons en humanité. S'il n'en reste que quelques uns, nous en serons. En écrivant ce commentaire, je pense à Richard Desjardins. Magnifique chanteur canadien engagé;

Écrit par : Chris-Tian Vidal. | 15/11/2008

gotcha c tro bien merci grooooooooooos bisou baveux

Écrit par : bidon | 15/10/2011

gotcha c tro bien merci grooooooooooos bisou baveux

Écrit par : bidon | 15/10/2011

Les commentaires sont fermés.