18/07/2006

18 JUILLET 2006: EUROPE A NOUVEAU TROPICALE

18 JUILLET 2006 : L’EUROPE A NOUVEAU TROPICALE

 

Après un Hiver qui s’est attardé jusqu’au premier Juin, l’année 2006 s’annonce tout aussi chaotique que 2005 d’un point de vue climatologique.

Une grande partie de l'Europe connaît des températures supérieures à 30°C et notamment en Grande-Bretagne où est centré l'anticyclone.

Des records absolus de chaleur ont été battu dans le pays où le thermomètre a atteint 39°C ce jour selon la Météo nationale britannique, le dernier record datant du 10 août 2003 avec 38,5° Celsius, dans le Kent. Une situation difficile pour un pays qui n'est pas habitué aux fortes chaleurs et notamment à Londres qui affichait 33°C alors que la normale est de 23°C. Dans cette même ville les métros, confinés dans des tunnels étroits sans aucun système de ventilation affichaient des températures ambiantes jusqu'à 47°C a rapporté le quotidien de la capitale Evening Standard !

Selon le syndicat agricole transalpin Coldiretti, l'Italie connaît une des plus grandes sécheresses de ces 30 dernières années, avec une situation particulièrement grave pour les régions du nord et du centre de la péninsule.

Sur la carte qui suit vous constaterez que toute l’Europe est sous des températures anormalement élevées par rapport aux normales saisonnières.

 

 

Les Etats-Unis et le Canada sont également touchés par des vagues de chaleur

Au Canada, dans l'agglomération de Montréal, le mercure a atteint les 33°C, ce qui a conduit les autorités à annoncer un avertissement de chaleur suivi de recommandations : boire beaucoup d'eau régulièrement, éviter l'alcool, rechercher les endroits frais, éviter les activités physiques et se couvrir légèrement avec des vêtements en coton.

Les Etats-Unis souffrent également de températures élevées avec 34°C à New York, 42°C dans l'Oklahoma et jusqu'à 43°C en Californie, quelques personnes en sont mortes.

Pour faire face à cet état caniculaire, les autorités ont ouvert des espaces publics climatisés augmentant du même coup la consommation électrique qui a battu des records lundi notamment en Californie (46 GW), tout comme en Espagne (40,7 GW). Or, augmenter la consommation électrique entraîne l'émission d'un surplus de gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement de notre planète... Un cercle vicieux qui devient de plus en plus dramatique.

 

Au vu de cette actualité climatique de l’année 2006, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée compatissante pour tous les Agriculteurs, qui malgré tous ces problèmes doivent continuer à produire des fruits et légumes afin que nous consommateurs ne manquions de rien.

 

 

Les prix vont peut être augmenter et beaucoup vont encore râler, par égoïsme, par égocentrisme, mais imaginez ces gens qui doivent subir au jour le jour les aléas d’un climat que tous nous avons contribué à détruire. Bien à l’abris dans l’air conditionné de vos bureau, pensez à ces gens qui peu importe le temps, trouvent chaque jour le courage d’affronter leur stress, les éléments naturels, et le manque de reconnaissance pour tous ces efforts.

Eux, s’ils en avaient le temps, ils pourraient vous parler concrètement du réchauffement climatique, ils sont aux premières loges.

D’ailleurs, si un Agriculteur lisait ces mots, je suis très intéressé par un avis sur le problème.

Un petit texte sur vos constatations sur le terrain, avec tous ce qui a changé ces dernières années du point de vue des contraintes imposées par le climat. Vous pouvez me l’envoyer à cette adresse beadeco@skynet.be il sera publié sur ce site.

Enfin, pour conclure, je tenais à vous dire Messieurs les Agriculteurs, que ce que vous faites est héroïque, et je vous exprime tous mon respect.

23:02 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |