12/11/2008

LE MASSACRE DES DAUPHINS: L'ironie

Il y a des moments dans la vie ou le sort s'acharne, des tas de problèmes se présentent au même moment et vous oblige à garder toute votre tête pour les régler au plus vite, histoire de pouvoir à nouveau regarder droit devant vous.

C'est ce que j'ai fait ces derniers mois et la raison de mon absence.

A tous ceux qui étaient déjà heureux de croire que j'abandonnais la lutte, désolé pour vous, mais ce n'est pas d'actualité!

Pour les autres, je m'excuse de ne pas avoir donné de nouvelles, et je leur rappelle, que seule la mort me fera lâcher prise, quoique,........, si j'en ai la possibilité la haut, je continuerai à ce niveau à défendre les valeurs de la Nature.

Pour en revenir au sujet, rappelez vous, je vous avais parlé du massacre des Dauphins, qui est l'exemple type des pires cruautés auxquelles l'Homme peut se livrer.

Cette semaine, j'ai vu un reportage sur les Dauphins, qui ironiquement, semblent bien capables de compassion pour les Hommes, malgré la "reconnaissance" qui leur est faite.

Lisez plutôt la suite:

 

Des dauphins sauvent 4 nageurs
de l'attaque d'un grand requin blanc

requinblanc

L'événement s'est déroulé le 30 octobre 2004, non loin des côtes du nord-est de la Nouvelle-Zélande.
Le maître-nageur Rob Howes, sa fille Niccy âgée de 15 ans et deux autres jeunes filles du nom de Karina Cooper et Helen Slade étaient en train de se baigner à une centaine de mètres de la plage d'Ocean Beach (Whangarei).

Tout à coup, un groupe de dauphins les a entourés en traçant autour d'eux des cercles concentriques de plus en plus rapprochés comme pour les rassembler au même endroit.

Rob Howes s'est rapidement rendu compte de la raison de ce curieux comportement : un grand requin blanc de trois mètres de long se dirigeait vers le groupe des quatre nageurs.

Protégés par ce "mur de dauphins" durant plus de quarante minutes, les nageurs ont pu ainsi se retrouver à l'abri des crocs du squale féroce et par la suite, regagner la plage sains et saufs lorsque le requin s'est enfin éloigné.

Matt Fleet, un autre maître-nageur en patrouille sur son canot, atteste par ailleurs qu'il a bien vu les dauphins qui encerclaient les nageurs et frappaient l'eau avec leur caudale pour les maintenir en place et les empêcher d'échapper à leur protection.

Ce sauvetage d'urgence mené par des dauphins, qui constitue pourtant un phénomène assez courant, émeut cette fois pas mal de monde : près de 177 sites web et nombre de journaux en ont parlé, en ce compris le prestigieux "Times of London" qui en a fait sa Une.

Source: http://www.dauphinlibre.be/dauphinsauveur.htm

La recherche semble de plus en plus conforter l'idée que les Dauphins comprennent la détresse des Hommes et sont capable de leur venir en aide, car ce cas n'est pas un phénomène isolé.

La reconnaissance pour cela?

Nous les massacrons!!

Alors, répondez moi, d'après vous, quel est le plus "Humain" des deux?

En tout cas, ne vous faites pas d'illusions, le massacre continue, et là, c'est bien plus proche de nous.(Âmes sensibles s'abstenir, quoique, voir la vérité en face est plus que necessaire) 

13:07 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

24/03/2008

EARTHHOUR : NOUVELLE ACTION SYMBOLIQUE POUR LA PLANETE

Nouvelle action symbolique pour la Planète ce 29 Mars à 20 heures

 

Ce 29 Mars, participez à l’action « EARTH HOUR », cette action est similaire à la précédente qui a été proposée en Février 2007 par l’alliance pour la Planète.

 

take-action

 

Samedi 29 Mars 2008 à 20 heures, soyez solidaires pour un Avenir meilleur, éteignez toutes vos lumières et tous vos appareils durant une heure.

Il ne s’agit bien sur pas là d’une solution au problème du Réchauffement, mais une démonstration que nous voulons que le problème soit vraiment considéré par nos Politiciens qui pour l’instant n’en ont rien à faire.

Cette action est somme toute très facile à réaliser, en ne bougeant pas de chez vous, et peut être redécouvrirez vous le plaisir d’une soirée autour de la chandelle, et l’atmosphère aidant, sans vous en rendre compte, vous passerez peut être deux heures à redécouvrir les joies d’une conversation en famille, car à l’époque actuelle, c’est bien ça le mal, armés de télécommandes, on ne se parle plus.

Outre cela, nous ne sommes pas obligé d’attendre que des actions soient proposées, nous pouvons facilement inclure ces actions dans notre quotidien, et programmer ce genre de soirée, des jeux de société en famille à la lueur des bougies, une journée sans voiture par semaine, permet de redécouvrir nos villes.

Reprendre le temps de vivre, de partager, tout en réduisant nos émissions, ce n’est vraiment pas une privation.

Soyez nombreux, parlez en autour de vous, et n’oubliez jamais que c’est l’Avenir de vos Enfants et petits enfants qui est concerné par ce genre d’action.

Si vous souhaitez vous inscrire pour manifester votre volonté de participer, voici le lien, cliquez en haut à droite sur « SIGN UP NOW »

 

11:43 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

09/03/2008

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE: PRENDRE POSITION.

Voici une vidéo trouvée récemment sur le net

 

Cette vidéo qui date de 1990, reflète l’évidence, ce que je recherchais depuis des années, un moyen tout simple de donner à chacun la possibilité de prendre position dans la complexité du problème climatique. L’auteur de cette vidéo est génial ! J’ignore de qui il s’agit, mais il a eu la lucidité de réduire le problème a sa plus simple expression, dans une logique toute évidente.

 

Si une vérité ne peut être contestée, c’est bien le fait que l’esprit Humain à trop souvent tendance à compliquer les choses simples.

 

Dans le débat climatique, la majorité du discours se passe au niveau scientifique, et qui plus est, une multitude de sciences sont nécessaires à la compréhension du phénomène, ce qui exclu la plupart du temps l’assimilation de la problématique par le commun des mortels. (Je m’inclus d’ailleurs dans ce dernier ensemble).

Ce qui est rassurant, c’est le fait que même les scientifiques étudiant le phénomène ne sont pas plus aptes que nous à prendre position en la matière (dans l’état actuel de la recherche) de manière sure et définitive, ils ne peuvent tout au plus se prononcer que dans le domaine qui est leur spécialité.

C’est ce qui explique le conditionnel utilisé par les experts du GIEC.

 

A côté de cela, il existe une armée de sceptiques qui tentent eux, à grand coup d’études et de contre études de tout faire pour que les fameuses mesures préconisées par le GIEC ne soient pas prises.

Sont ils eux plus scientifiques que les scientifiques ? Sont ils des êtres surdoués capables de voir l’évidence là ou les plus grands spécialistes hésitent à prendre franchement position.

Devons nous entrer dans ce jeu ? Ou sommes nous capable, indépendamment du conflit en cours de forger nous même notre propre idée en la matière ?

Les premiers Humains étaient tout sauf des scientifiques, pourtant, ils nous ont permis d’être là aujourd’hui, ils ont évolués sans se soucier des certitudes scientifiques, en utilisant simplement leur capacité d’analyse individuelle, en comparant des critères comparables à leur niveau.

Cette capacité, nous en disposons encore tous aujourd’hui, alors, utilisons la, et PRENONS POSITION.

 

Le raisonnement proposé dans cette vidéo, me semble le plus judicieux à suivre en l’état actuel des choses.

Peser le pour et le contre en fonction des choix qui s’offrent à nous, et surtout, comparer les conséquences possible des différents choix en cas d’erreur.

 

Comme cette vidéo date de 1990, une période ou l’idée même d’un réchauffement était contestée, j’ai réalisé un nouveau tableau, qui reprend les choix possible par rapport à la grande question actuelle, la responsabilité anthropique, le réchauffement n’étant quant à lui plus mis en doute aujourd’hui.

 

Noname

 

 

Il s’agit donc bien ici de nouveaux scénarios, réduits à leur plus simple expression et qui ne peuvent être contestés de la manière dont ils sont présentés. Tous les choix possible pour l’avenir s’y trouvent.

Ce qui à mon sens saute aux yeux, c’est le fait que réagir, réduire les émissions ne peut qu’avoir des conséquences positives par rapport à l’environnement et donc notre qualité de vie, et ce, peu importe la réponse à la question principale.

Au contraire, ne pas réagir, aura des conséquences néfastes, avec la perspective, si l’on ne se trompe pas, d’aboutir à un chaos Planétaire, voire, dans le pire des cas, notre disparition pure et simple.

 

Je ne sais pas vous, faites le test chez vous à tête reposée, mais moi, mon choix est fait, et vu les risques encourus, je préfère réagir, peu importe l’issue du débat.

De toute manière, réchauffement climatique ou non, nous dirigeons droit vers la crise économique, dont la seule cause est notre mode de société, la société de consommation.

Le profit à tout prix aura un prix, la crise économique, c’est de toute manière inévitable.

 

Enfin, j’insisterai sur une dernière chose, si vous décidez de faire ce test et de prendre position en faveur de la réaction, allez jusqu’au bout de tout ce que cela implique.

Le temps est désormais compté, manifestez lorsque vous en avez l’occasion, discutez en autour de vous, diminuez au maximum vos émissions personnelles en vous appliquant au quotidien les gestes écocitoyens. Participez aux discussions sur le net.

Bref, montrez vous, affirmez votre choix et engagez vous.

 

Discuter de cet article sur le forum.

15:25 Écrit par Geronimo dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |